Aura – Education Canine

Soins coopératifs

L’intitulé « soins coopératifs » ou encore « cooperative husbandry training » nous vient des parcs zoologiques. Il s’agit d’entraîner les animaux à recevoir des soins et à exprimer leur consentement (ou leur refus !) face à ceux-ci.

Les animaux entraînés en soins coopératifs ont appris au préalable des postures de consentement leur permettant d’indiquer clairement s’ils sont d’accord pour entamer ou continuer le soin, ou s’ils souhaitent une pause voire un arrêt total de celui-ci. Ainsi, les soins coopératifs s’inscrivent en plein dans une démarche de développement des espaces de choix de nos animaux. Tous les animaux peuvent être entraînés en ce sens, qu’il s’agisse d’animaux sauvages (tigres, serpents, éléphants, perroquets…) ou d’animaux domestiques (chiens, chats, chevaux, vaches, lapins…).

Les soins coopératifs s’appliquent tant pour les soins médicaux (nettoyage d’une plaie, prise de sang, manipulations ostéopathiques…) que pour les soins du quotidien (brossage, coupe des griffes, toilettage…).

Les soins coopératifs, sortant par essence d’un rapport coercitif, permettent de renforcer la relation et de créer un véritable espace de dialogue grâce à des codes communs. L’animal ayant l’espace de dire non s’il en a besoin, et étant entraîné progressivement, va gagner en autonomie, en assurance et devenir un véritable partenaire lors des soins. Ainsi, tous les chiens peuvent bénéficier de ce travail, qu’importe leur âge, leur gabarit ou leur passif vis-à-vis des soins. Entraînés en soins coopératifs, nos chiens développent leur résilience, tolèrent plus facilement nos petites maladresses, s’engagent pleinement dans le soin lorsqu’il a lieu (voire deviennent demandeurs !). La peur diminue, le chien prend confiance, et la relation s’en trouve solidifiée de façon globale.

Les soins coopératifs sont également profondément formateurs pour l’humain.e. Ils permettent d’apprendre à VRAIMENT écouter les signaux qu’émettent nos chiens, renforcent notre empathie, favorisent une approche éthique du Vivant. Donner du choix à l’Autre, c’est accepter de considérer pleinement ses besoins à l’instant T. Ils permettent également de développer des compétences annexes : aiguiser son sens de l’observation, développer son timing, son toucher, savoir créer un plan d’entraînement, devenir un.e entraîneur/se clair.e et pédagogue.

Nos chiens seront tous, sans exception, confrontés à des soins tout au long de leur vie. Même le plus chanceux des chiens devra un jour être brossé ou se faire couper les griffes, recevoir un vaccin ou se faire retirer une tique. Choisissons d’être proactifs plutôt que réactifs et entraînons, dès à présent, nos chiens de famille vers des soins apaisés, sans stress ni tension.